Le carnet d'Hilda

31 mars 2005

Quelques citations, connues ou inconnues...

   

Qu'importe le flocon, pourvu qu'on ai l'hiver ! (G.S.)

Le silence sera mon dernier mot... (D.D.)

Tout ce qui est à apprendre est bon à prendre. (Hilda Karol)

De deux choses lune, l'autre c'est le soleil. (Jacques Prévert)

La seule preuve que l'intelligence extra terrestre existe est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter... (Inconnu)

La verité sort de la bouche des enfants .
    - et apres?
    - et apres rien, personne n'ecoute les gosses! (Pierre Desproges)


Si l'amour était un arbre, ce serait un fruitier en fleur et je serais une abeille qui butine jusqu'à l'ivresse... (Hilda Karol)

Ce n'est pas parce que le soleil brille qu'il fait beau... (Hilda Karol)

Posté par Hilda à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 mars 2005

Le plus beau jour de sa vie...

   

maries1Ce qui est embêtant avec le plus beau jour de sa vie, c'est que quand on le vit, on ne sait pas que c'est lui. Ce qui est embêtant aussi, c'est que peut-être ce ne sera pas toujours le même.
Alors vit-on plusieurs plus beaux jours de sa vie ? S'additionnent-ils ? Ou bien un vint-il en chasser un autre ?
Et si on était conscient de vivre le plus beau jour de sa vie, serait-il encore plus beau ?
Toutes ces questions pour dire qu'en fait on ne sait pas vraiment ce qu'est le plus beau jour de sa vie, à quelques exceptions près. En effet, je comprends aisément que la naissance du premier enfant ne soit jamais remplacé dans nôtre coeur.
Mais même dans ce cas précis, il est peu de femmes pour dire que l'accouchement en lui même fût une partie de plaisir. Même les premiers jours qui suivent ne ressemblent pas à la panacée. Baby blues, panique de ne pas "assurer" etc... Donc cette naissance tant attendue ne constitue pas le plus beau jour de sa vie.
Certaines évoquerons une rencontre amoureuse, là encore, il y a un problème de définition : comment savoir le jour où l'on rencontre quelqu'un que ce sera lui ? C'est le futur qui le dira. En général, le plus beau jour de sa vie ne le devient que beaucoup plus tard.
Parfois, le plus beau jour de sa vie ne s'est pas encore produit, c'est à dire qu'il réside dans l'espoir d'un hypothétique déroulement de faits. L'attente de la réalisation d'un rêve. Mais je peux me permettre d'avancer que dans ces cas là il y a forcément une pointe de déception. Rares sont les cas où tout se passe comme on l'avait imaginé. Le fait que celà se passe mieux encore devient exceptionnel.
en conclusion, je dirais que le plus beau jour de sa vie est forcément un évènement passé ou fitur, mais jamais présent. Il oscille constamment entre fiction et réalité. Chimérique, il n'en est que plus beau...

Posté par Hilda à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'étoile

etoile1Un soir j'ai regardé le ciel
J'y ai vu une étoile
Elle brillait, elle était belle
Pas un nuage, même un voile.
Je crois qu'elle est née pour moi
Et quand elle descendra sur terre
Promis, je serai là
Ce sera la fin du mystère,
Peut-être le début d'une histoire,
Je suis pleine d'espoir...

Posté par Hilda à 13:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

La plage

plageAu bord de la plage, un soir
Regardant les vagues s'échoir
Etait-ce il y a longtemps ?
Ou peut-être maintenant ?
Une impression de mirage,
Un rêve d'un autre âge...

Posté par Hilda à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un rêve

calin1Vivre à tes côtés, blottie dans tes bras
Inlassablement me saouler de toi
Regarder vers l'avenir, vers demain
Grandir, évoluer, main dans la main
Inséparables et forts de notre amour
Loin des autres, tous les deux, au jour le jour...

Posté par Hilda à 13:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Toujours des rêves...

apparitionJe ferme les yeux et je rêve... Je rêve que, je ne sais où je ne sais qd, alors que je ne m'y attendais pas, je sens quelqu'un s'approcher de moi. Je lève les yeux et mon coeur cesse de battre un instant pour s'accélerer, à tel point que je n'entends plus rien à part ce battement tellement rapide. Mes joues s'empourprent, ma respiration se coupe. Je ne peux détacher mes yeux de cette apparition. Je voudrais sourire, mais je n'y arrive pas, je voudrais parler, mais je n'y arrive pas... Enfin, tu es face à moi...!!!!

Posté par Hilda à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La distance

terre_soleil"Tout est relatif" disait le grand Einstein, oui mais tout dépend du point de vue de l'observateur. Et pas seulement sur le plan physique, la relativité prend toute sa dimension dans un esprit humain.
La distance par exemple. Sur un plan physique, le soleil peut sembler très loin de la terre pour un terrien mais à l'échelle de l'univers, cette distance est infime. Pourtant, pour nous simples mortels dont la vie ne représente même pas un battement de cils, une distance physique établie peut varier dans l'esprit de chacun. Deux inconnus se croisent dans la rue, ils auront instantanément l'appréciation réelle de la distance qui les sépare, mais deux amoureux sur le point de se quitter et reliés seulement par le bout des doigts auront l'impression que déjà un monde les sépare, un univers même. Ils anticipent le moment où ils seront loin l'un de l'autre. Ce loin peut varier de qq mètres à plusieurs km que pour eux rien n'y changera, cette distance restera enorme, démesurée. La science ne peut expliquer ce phénomène, trop cartésienne qu'elle est, ne sachant utiliser que des chiffres et des équations pour tout résoudre. Et pourtant, que de complexité et de beauté dans notre monde qui ne se résolvent pas par des chiffres. Pour un esprit humain, tout est relatif certes, mais au sens très très large du terme.

Posté par Hilda à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La caresse

mainDes doigts plutôt fins, chauds, qui s'approchent doucement de ma joue. Ils ne l'ont pas encore touchée et déjà mes sens sont en éveil. L'anticipation pousse les terminaisons nerveuses à s'exciter, à s'activer. Et au moment du contact, toutes les informations retenues affluent en masse vers le cerveau, agissant comme une décharge. Je frémis à cet effleurement, je suis tout simplement bien. Le temps est en suspend, un sentiment d'éternité. Le plaisir de la légèreté d'une caresse...

Posté par Hilda à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le vent

nuages...Car je pense, je pense à ce qui se passe autour de moi pour éviter de me concentrer sur ce qui se passe en moi. Sur ce vent qui souffle aussi dans ma tête. C'est terrible le vent, ça apporte un ciel bleu, sans nuages mais il est là et capte l'attention. Tout comme toi, toi qui dégage mon ciel de ses nuages mais qui souffle comme une tempête. Le vent c'est comme l'amour. Je crois que je vais finir par l'aimer ce mistral, si entêtant, si énervant. Ce mistral capable d'attiser un brasier. Ce feu intérieur qui couvait et que tu as su rallumer.

Posté par Hilda à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

J'attendrai...

lever_de_soleilJ'attendrai que le jour se lève, que le soleil réapparaisse. Comme un petit matin où les lueurs de l'aube rosissent le ciel. Ce moment où les couleurs pastels se fondent, où ce dégradé promet tant de choses à venir. Les prémices d'une journée radieuse. Et quand enfin la sphère divine fait son apparition, la chaleur infime qu'elle dégage réchauffe déjà l'âme. L'irradiation de l'astre vient effleurer la peau, la pénètre et s'insinue dans tout le corps. C'est le meilleur ravissement des sens, une excitation si douce et si forte à la fois.
Tu es mon soleil mais je suis dans la nuit....

Posté par Hilda à 13:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]